« Congo Digital 2025 » : ST DIGITAL aux côtés du Gouvernement

L’économie numérique est un secteur en perpétuelle mutation. Elle offre aux utilisateurs des opportunités de développement par la création de produits nouveaux en direction du public. C’est conscient de cela que le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a mis en place une politique publique visant à promouvoir le numérique dans tous les pans de l’administration mais aussi de la société.  Il s’agit de la Stratégie Nationale de Développement de l’Economie Numérique « Congo Digital 2025 ».

C’est dans cet ordre d’idée, que le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, Léon Juste Ibombo a accordé une audience à Madame Carine Djomo, Directrice Général Adjoint de ST DIGITAL en charge des Opérations pour échanger autour des questions liées au projet de transformation numérique que le Congo souhaite mettre sur pied « Congo Digital 2025 ». La rencontre a eu lieu à son cabinet, le mardi 24 Septembre 2019 à 13 heures.

La directrice générale adjoint a profité au cours de cette séance de travail, pour présenter les services de ST DIGITAL à savoir la Formation, l’Intégration mais surtout le conseil en transformation digitale qui l’une des singularités de la maison. Madame Djomo a évoqué avec le ministre certains projets de transformation numérique et de conduite au changement que ST DIGITAL a pu mener chez des clients et les bénéfices obtenus par les entreprises. Des projets qui ont retenu l’attention du ministre.

Pour le Ministre Léon Juste IBOMBO, cette stratégie vise à garantir que les progrès liés au numérique puissent être partagés par tous. « Nous ne devrons pas subir la 4e révolution numérique, mais plutôt la vivre pleinement, afin d’en saisir toutes les potentialités, en modifiant nos manières de travailler jusqu’au cœur de nos services publics », a déclaré, dans son discours, le ministre de tutelle, Léon Juste Ibombo.

La République Démocratique du Congo, en mettant en œuvre la Stratégie Nationale de Développement de l’Economie Numérique « Congo Digital 20205 » à pour objectif de faire du numérique un levier majeur pour la compétitivité des entreprises, l’attractivité du Congo en matière d’investissements directs étrangers et la diversification de l’économie.

Le Directeur Général du Développement et de l’Economie Numérique Guy Roland Tsimba lors de la présentation de la stratégie mettais en exergue les principaux piliers de cette stratégie : L’e-CITOYEN ; L’e-GOUVERNEMENT et L’e-COMMERCE avec des axes précis. L’objectif final de Congo Digital 2025 est d’ « ériger le Congo en véritable société de l’information et du savoir », précisait-il.

« Le pilier e-citoyen est relatif à tous les services et contenus numériques pour le grand public. Le e-gov est, quant à lui, lié aux services et contenus numériques pour le gouvernement et les administrations publiques et, enfin, le e-business est relatif aux services et contenus numériques pour les entreprises », explique Guy Roland Tsimba.

En rappel, la transformation numérique est le processus d’intégration de la technologie numérique dans tous les aspects de l’entreprise, nécessitant des changements fondamentaux en termes de technologie, de culture, d’opérations et de création de valeur.

 

 

ITIL® 4 à l’ère de la transformation digitale

Nous vivons une époque qui subit des changements extrêmement rapides : l’ère de “l’industrie 4.0”. La transformation digitale est sur toutes les lèvres. Le rythme de ces changements est extrêmement rapide et les environnements sont complexes, ce qui entraîne de très grandes exigences pour les entreprises en termes de réactivité et d’adaptabilité. La norme ITIL n’est pas en reste. Elle s’est refaite une beauté et a procédé à une importante mise à jour au premier trimestre 2019. Découvrez ce qui change.

ITIL (« Information Technology Infrastructure Library », soit Bibliothèque pour l’infrastructure des technologies de l’information) est la méthode standard pour aligner les services IT sur les besoins métiers. Recueil d’ouvrages recensant un ensemble de bonnes pratiques, c’est la référence en matière de gestion des services informatiques.

Découvrez notre success story à Oragoup ici :

Pourquoi une nouvelle version d’ITIL ?

La transformation numérique des entreprises s’accompagne de nouveaux modes de gestion des services informatiques. Avancées technologiques, émergence de nouvelles pratiques ou adoption d’outils dématérialisés poussent les organisations à revoir et adapter leur mode de fonctionnement en continu.

Qu’est-ce qui change ?

De prime abord, Le modèle de cycle de vie dans sa forme actuelle n’existe plus. ITIL® 4 se divise maintenant entre les Service Value Systems et Service Value Streams. Ce dernier a pour objectif de fournir une réelle valeur ajoutée. L’ITIL® Service Value System est constitué de 5 composants majeurs :

  • ITIL® Service Value Chain
  • ITIL® Practices
  • ITIL® Guiding Principles
  • Governance
  • Continual Improvement

L’ITIL® Service Value Chain propose un modèle de développement, de livraison et d’amélioration constante des services.

ITIL® 4 inclut tout ce qui a déjà fait ses preuves dans ITIL® 2011, tout en l’étendant aux services informatiques et prestation de services; et en le développant à un niveau encore supérieur. Il offre un accompagnement dans la livraison rapide de services de grande qualité en se focalisant sur la création de valeur ajoutée.

En lien avec cela, ITIL® 4 a encore plus mis en exergue l’importance du service qui doit fournir une valeur ajoutée. C’est pourquoi, ITIL® 4 ne se décrit plus comme un “Service Management System” (SMS) mais plutôt comme un “système de valeurs de service” (Service Value System (SVS)).

Il n’est plus uniquement question de processus mais de pratiques. Celles-ci sont réparties en trois domaines :

  • Pratiques de gestion générales
    comme la gestion stratégique, la gestion du risque et la gestion de l’amélioration continue
  • Pratiques de la gestion des services
    on y trouve les processus fondamentaux majeurs issus d’ITIL® 2011 : Service Design, Service Transition et Service Operation (conception, transition et exploitation des services) mais aussi le Service Desk en tant que pratique
  • Pratiques techniques
    on y retrouve le Cloud Service et les modèles “as a service” (fournis sous la forme de service)

Les fonctions connues ne sont pas reprises telles quelles. Le Service Value System décrit la façon dont tous les composants et activités fonctionnent dans l’entreprise pour permettre la création de valeur ajoutée.

ST DIGITAL est une entreprise de services informatiques implantée en Afrique de l’ouest et du Centre. ST DIGITAL est Gold Partner Microsoft et Oracle et propose des formations officielles de plusieurs éditeurs dans ces différents centres de formation.

Consultez notre catalogue de formation 2019 ici : 

Formations

Comment gagner un temps considérable lors du déploiement de Microsoft Office 365

Déployer Office 365 en quelques clics

L’installation manuelle d’Office 365 peut prendre des semaines ou des mois, selon le nombre de périphériques dans votre entreprise. Découvrez comment le déployer en quelques heures ou quelques jours.

La suite Office de Microsoft est la norme de facto en matière de productivité pour les départements des organisations du monde entier. Office a trouvé son chemin sur plus d’ordinateurs que Microsoft n’aurait pu le prévoir. Ajoutez à cela les tablettes et les smartphones, et les coûts de licence deviennent rapidement incontrôlables, surtout lorsque Google Apps offre à peu près les mêmes fonctionnalités à une fraction du prix. Alors, que doit faire Microsoft ? Office 365 est la réponse.

En tant qu’administrateur système, il y a de fortes chances pour que votre entreprise passe à la version 365 le plus tôt possible, et vous voudrez savoir comment déployer cette version, car elle ne ressemble pas aux versions précédentes d’Office.

Poursuivons le processus de déploiement, qui est divisé en trois phases pour faciliter l’acquisition de l’outil de déploiement, la configuration des fichiers d’installation Office et le déploiement.

Exigences

– Configuration du portail d’administration Microsoft Office 365*

– Licence(s) Microsoft Office 365 attribuée(s) aux utilisateurs finaux*.

– Partage du serveur avec droits de lecture à la racine de déploiement

– Ordinateur d’administration sous Microsoft Windows 7 ou version ultérieure

– Outil de déploiement Office 2016 ou Outil de déploiement Office 2013

* Remarque : Bien qu’il ne soit pas nécessaire de créer le partage de déploiement Office 365, une fois l’application déployée, les utilisateurs finaux devront se connecter pour pouvoir accéder aux applications Office. Sans l’installation du portail d’administration ou l’attribution de licences, les utilisateurs ne pourront pas utiliser Office.

Accès Internet

  1. Installation de l’outil de déploiement de bureau
  2. Sur la station d’administration, double-cliquez sur le téléchargement EXE pour gérer la version d’Office que vous allez déployer dans votre organisation. Cochez la case pour accepter les conditions de licence et cliquez sur Continuer (Figure A).

Figure A

  1. Créez un nouveau répertoire ou sélectionnez un répertoire existant pour extraire le contenu du fichier, puis cliquez sur OK (Figure B).

Figure B

  1. Une fois l’extraction des fichiers réussie, un message de confirmation s’affiche. Le premier processus a été mené à bien avec succès (figure C).

Figure C

 

  1. Configuration de l’Office pour le déploiement

Bien qu’il puisse sembler peu orthodoxe de configurer une application avant qu’elle n’ait été installée, soyez assuré que le processus de configuration (géré par le fichier configuration .xml extrait en phase I) gère une double tâche, car non seulement il prépare les fichiers d’installation qui seront téléchargés depuis le réseau Microsoft Office Content Delivery Network (CDN), mais il agit aussi comme guide pendant le processus d’installation en phase III.

  1. Après avoir extrait les fichiers en phase I, il y aura deux fichiers dans le répertoire racine : Setup.exe et Configuration .xml. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le fichier Configuration .xml et ouvrez-le avec Notepad pour l’éditer.
  2. Par défaut, le fichier XML est livré avec un exemple de structure de déploiement pour permettre aux administrateurs de démarrer. Entre les crochets <configuration></configuration> se trouvent la viande et les pommes de terre de la configuration ; ce sont ces données qui seront utilisées pour télécharger les derniers fichiers Office du CDN Microsoft, et contrôler comment l’installation se fera une fois déployé sur le réseau (Figure D).

Figure D

  1. Certains des attributs les plus importants à inclure sont les suivants.

OfficeClientEdition= »32″ ou « 64 ».

Ceci détermine si l’installation d’Office sera une installation 32 bits ou 64 bits.

SourcePath= »\\server\share »

Ce paramètre indique l’emplacement des fichiers d’installation.

Product ID= »VisioProRetail ».

Ce paramètre permet d’ajouter des applications individuelles à la source d’installation.

ExcludeApp ID= »OneDrive ».

Ce paramètre supprimera les applications individuelles de la source d’installation et les empêchera d’être installées pendant le déploiement.

Affichage Level= »Aucun ».

Ce paramètre est repris des précédentes installations d’Office pour masquer toutes les fenêtres de dialogue pendant l’installation.

AcceptEULA= »VRAI »

Un autre réglage de retour accepte automatiquement le CLUF pour une installation silencieuse.

Le guide de référence Microsoft Office 365 pour les installations Click-to-Run offre de nombreuses informations sur les paramètres qui peuvent être configurés pour un processus de déploiement vraiment personnalisable.

  1. Une fois que le fichier XML a été configuré pour s’adapter au mieux à votre environnement cible, lancez l’invite de ligne de commande et modifiez les répertoires dans le répertoire où les fichiers ont été extraits en phase I. Appeler le fichier setup.exe avec le commutateur /help fera apparaître les arguments disponibles et leurs fonctions respectives pour référence ultérieure (Figure E).

Figure E

  1. Pour l’instant, entrez la commande comme suit, en référençant le fichier configuration.xml afin d’exécuter l’outil de déploiement, lui permettant de se connecter au CDN et de télécharger les versions les plus récentes des fichiers d’installation Office 365 (Figure F).

\\server\share\share\setup.exe /download /configuration.xml

Figure F

Ce processus prendra un certain temps en fonction de votre vitesse Internet. Une fois l’installation terminée, la source d’installation sera configurée et prête à déployer Office 365 (Figure G).

Figure G

III. Déploiement d’Office 365

  1. Avec les derniers fichiers d’installation Office téléchargés à la racine du répertoire, vous êtes prêt à déployer Office 365 sur le LAN/WAN. La commande pour lancer le déploiement et installer la suite Office est la suivante (Figure H).

\\server\share\share\setup.exe /configure configuration.xml

Figure H

  1. Lors du lancement à partir de l’environnement Windows Explorer, il est normal que l’écran d’accueil d’Office s’affiche brièvement ; il n’apparaîtra pas pendant les déploiements via une stratégie de groupe, écrit sous forme de fichier batch, ou SCCM ou une solution tiers (Figure I).

Figure I

  1. Selon la vitesse du LAN/WAN, l’installation peut prendre plusieurs minutes par appareil. Pour les ordinateurs portables ou les ordinateurs qui sont connectés sur bande étroite ou qui ont une connectivité intermittente, la source d’installation peut être copiée sur un stockage local ou externe pour être déployée ultérieurement (Figure J).

Figure J

  1. Une fois l’installation terminée, un message indique qu’Office est prêt à l’emploi ; cela ne se produit qu’une fois connecté à une machine – les déploiements silencieux n’affichent aucun écran de dialogue lorsque le niveau d’affichage est réglé sur Aucun (Figure K).

Figure K

Une fois Office 365 installé, les utilisateurs finaux devront entrer leur nom d’utilisateur et leur mot de passe lorsqu’ils lanceront une application Office Suite pour la première fois. Une fois la licence vérifiée, la suite s’activera automatiquement. Par défaut, Microsoft exige que les installations d’Office 365 « s’enregistrent » en ligne tous les 30 jours pour vérifier l’activation.

Si vous choisissez de déployer Office dans un conteneur virtualisé en tant que Remote Desktop Service en utilisant la solution de diffusion en continu d’applications App-V de Microsoft, le commutateur de mode /packager exécute une fonction similaire à l’argument /configure, sauf que le contenu de la source d’installation est présenté dans un format qui fonctionne avec App-V.

Enfin, l’application des mises à jour de sécurité pour Office 365 est gérée via Windows Update via Interne

Lire aussi :

FIN DE SUPPORT DE WINDOWS 7 : ETES VOUS PRET?

Success Stories Alucam

Réduction des coûts opérationnels et plan de continuité avec Microsoft Azure

Grâce à l’intervention de nos équipes, le géant camerounais de l’Aluminium a pu faire des économies sur ses couts opérationnels mais également centralisé ses serveurs fichiers avec la technologie Microsoft Azure.

La Compagnie camerounaise d’aluminium, connue comme Alucam, est une société industrielle produisant de l’aluminium, basée au Cameroun, à Édéa. La compagnie Alucam avait plusieurs problématiques qu’elle souhaitait résoudre.

le premier problème qui se posait était celui de la sauvegarde des données sur tous les serveurs fichier. Pour cela, il lui fallait une sauvegarde de serveur sur chaque site car il était presque impossible de gérer les sauvegardes.

L’autre épine dans la chaussure du géant de l’aluminium camerounais était celle de baisser les couts liés à l’infrastructure au regard de la diminution du budget IT

Et enfin mettre en place un  plan de continuité d’activités sur cette couche du système d’informations.

Après analyse et sur les conseils et l’expertise des ingénieurs de ST DIGITAL, la société industrielle a opté pour une migration de son infrastructure sur Microsoft Azure en utilisant la technologie Azure file Sync (AFS).

Grâce à cette migration, Alucam a pu obtenir des bénéfices probants. Notamment la réduction des couts de l’infrastructure de 3 serveurs de fichiers à un seul serveur fichier sur Azure, la simplification de la sauvegarde du serveur de fichier unique ou encore la mise en place du Plan de continuité des services de fichiers par réplication du serveur de fichier vers une région Azure secondaire.

 regarder nos success stories ici 

Success story

Please wait...

S'abonner à la newsletter

Voulez-vous être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.