Comment gagner un temps considérable lors du déploiement de Microsoft Office 365

Déployer Office 365 en quelques clics

L’installation manuelle d’Office 365 peut prendre des semaines ou des mois, selon le nombre de périphériques dans votre entreprise. Découvrez comment le déployer en quelques heures ou quelques jours.

La suite Office de Microsoft est la norme de facto en matière de productivité pour les départements des organisations du monde entier. Office a trouvé son chemin sur plus d’ordinateurs que Microsoft n’aurait pu le prévoir. Ajoutez à cela les tablettes et les smartphones, et les coûts de licence deviennent rapidement incontrôlables, surtout lorsque Google Apps offre à peu près les mêmes fonctionnalités à une fraction du prix. Alors, que doit faire Microsoft ? Office 365 est la réponse.

En tant qu’administrateur système, il y a de fortes chances pour que votre entreprise passe à la version 365 le plus tôt possible, et vous voudrez savoir comment déployer cette version, car elle ne ressemble pas aux versions précédentes d’Office.

Poursuivons le processus de déploiement, qui est divisé en trois phases pour faciliter l’acquisition de l’outil de déploiement, la configuration des fichiers d’installation Office et le déploiement.

Exigences

– Configuration du portail d’administration Microsoft Office 365*

– Licence(s) Microsoft Office 365 attribuée(s) aux utilisateurs finaux*.

– Partage du serveur avec droits de lecture à la racine de déploiement

– Ordinateur d’administration sous Microsoft Windows 7 ou version ultérieure

– Outil de déploiement Office 2016 ou Outil de déploiement Office 2013

* Remarque : Bien qu’il ne soit pas nécessaire de créer le partage de déploiement Office 365, une fois l’application déployée, les utilisateurs finaux devront se connecter pour pouvoir accéder aux applications Office. Sans l’installation du portail d’administration ou l’attribution de licences, les utilisateurs ne pourront pas utiliser Office.

Accès Internet

  1. Installation de l’outil de déploiement de bureau
  2. Sur la station d’administration, double-cliquez sur le téléchargement EXE pour gérer la version d’Office que vous allez déployer dans votre organisation. Cochez la case pour accepter les conditions de licence et cliquez sur Continuer (Figure A).

Figure A

  1. Créez un nouveau répertoire ou sélectionnez un répertoire existant pour extraire le contenu du fichier, puis cliquez sur OK (Figure B).

Figure B

  1. Une fois l’extraction des fichiers réussie, un message de confirmation s’affiche. Le premier processus a été mené à bien avec succès (figure C).

Figure C

 

  1. Configuration de l’Office pour le déploiement

Bien qu’il puisse sembler peu orthodoxe de configurer une application avant qu’elle n’ait été installée, soyez assuré que le processus de configuration (géré par le fichier configuration .xml extrait en phase I) gère une double tâche, car non seulement il prépare les fichiers d’installation qui seront téléchargés depuis le réseau Microsoft Office Content Delivery Network (CDN), mais il agit aussi comme guide pendant le processus d’installation en phase III.

  1. Après avoir extrait les fichiers en phase I, il y aura deux fichiers dans le répertoire racine : Setup.exe et Configuration .xml. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur le fichier Configuration .xml et ouvrez-le avec Notepad pour l’éditer.
  2. Par défaut, le fichier XML est livré avec un exemple de structure de déploiement pour permettre aux administrateurs de démarrer. Entre les crochets <configuration></configuration> se trouvent la viande et les pommes de terre de la configuration ; ce sont ces données qui seront utilisées pour télécharger les derniers fichiers Office du CDN Microsoft, et contrôler comment l’installation se fera une fois déployé sur le réseau (Figure D).

Figure D

  1. Certains des attributs les plus importants à inclure sont les suivants.

OfficeClientEdition= »32″ ou « 64 ».

Ceci détermine si l’installation d’Office sera une installation 32 bits ou 64 bits.

SourcePath= »\\server\share »

Ce paramètre indique l’emplacement des fichiers d’installation.

Product ID= »VisioProRetail ».

Ce paramètre permet d’ajouter des applications individuelles à la source d’installation.

ExcludeApp ID= »OneDrive ».

Ce paramètre supprimera les applications individuelles de la source d’installation et les empêchera d’être installées pendant le déploiement.

Affichage Level= »Aucun ».

Ce paramètre est repris des précédentes installations d’Office pour masquer toutes les fenêtres de dialogue pendant l’installation.

AcceptEULA= »VRAI »

Un autre réglage de retour accepte automatiquement le CLUF pour une installation silencieuse.

Le guide de référence Microsoft Office 365 pour les installations Click-to-Run offre de nombreuses informations sur les paramètres qui peuvent être configurés pour un processus de déploiement vraiment personnalisable.

  1. Une fois que le fichier XML a été configuré pour s’adapter au mieux à votre environnement cible, lancez l’invite de ligne de commande et modifiez les répertoires dans le répertoire où les fichiers ont été extraits en phase I. Appeler le fichier setup.exe avec le commutateur /help fera apparaître les arguments disponibles et leurs fonctions respectives pour référence ultérieure (Figure E).

Figure E

  1. Pour l’instant, entrez la commande comme suit, en référençant le fichier configuration.xml afin d’exécuter l’outil de déploiement, lui permettant de se connecter au CDN et de télécharger les versions les plus récentes des fichiers d’installation Office 365 (Figure F).

\\server\share\share\setup.exe /download /configuration.xml

Figure F

Ce processus prendra un certain temps en fonction de votre vitesse Internet. Une fois l’installation terminée, la source d’installation sera configurée et prête à déployer Office 365 (Figure G).

Figure G

III. Déploiement d’Office 365

  1. Avec les derniers fichiers d’installation Office téléchargés à la racine du répertoire, vous êtes prêt à déployer Office 365 sur le LAN/WAN. La commande pour lancer le déploiement et installer la suite Office est la suivante (Figure H).

\\server\share\share\setup.exe /configure configuration.xml

Figure H

  1. Lors du lancement à partir de l’environnement Windows Explorer, il est normal que l’écran d’accueil d’Office s’affiche brièvement ; il n’apparaîtra pas pendant les déploiements via une stratégie de groupe, écrit sous forme de fichier batch, ou SCCM ou une solution tiers (Figure I).

Figure I

  1. Selon la vitesse du LAN/WAN, l’installation peut prendre plusieurs minutes par appareil. Pour les ordinateurs portables ou les ordinateurs qui sont connectés sur bande étroite ou qui ont une connectivité intermittente, la source d’installation peut être copiée sur un stockage local ou externe pour être déployée ultérieurement (Figure J).

Figure J

  1. Une fois l’installation terminée, un message indique qu’Office est prêt à l’emploi ; cela ne se produit qu’une fois connecté à une machine – les déploiements silencieux n’affichent aucun écran de dialogue lorsque le niveau d’affichage est réglé sur Aucun (Figure K).

Figure K

Une fois Office 365 installé, les utilisateurs finaux devront entrer leur nom d’utilisateur et leur mot de passe lorsqu’ils lanceront une application Office Suite pour la première fois. Une fois la licence vérifiée, la suite s’activera automatiquement. Par défaut, Microsoft exige que les installations d’Office 365 « s’enregistrent » en ligne tous les 30 jours pour vérifier l’activation.

Si vous choisissez de déployer Office dans un conteneur virtualisé en tant que Remote Desktop Service en utilisant la solution de diffusion en continu d’applications App-V de Microsoft, le commutateur de mode /packager exécute une fonction similaire à l’argument /configure, sauf que le contenu de la source d’installation est présenté dans un format qui fonctionne avec App-V.

Enfin, l’application des mises à jour de sécurité pour Office 365 est gérée via Windows Update via Interne

Lire aussi :

FIN DE SUPPORT DE WINDOWS 7 : ETES VOUS PRET?

ST DIGITAL : Une nouvelle salle de formation moderne

De nombreuses entreprises ont compris l’importance de la formation en continue de leurs collaborateurs surtout avec l’évolution toujours plus rapide des nouvelles technologies. À ST DIGITAL, on a compris l’importance de disposer d’une salle de formation moderne, ergonomique, modulable et confortable afin que les apprenants soient dans les meilleures dispositions.

Le confort

Élément très important de la formation, la nouvelle salle de formation de ST DIGITAL est conçue dans cet esprit. Conscient du fait que mieux les apprenants sont bien installés, plus grande est leur attention, rendant ainsi la formation plus efficace.

Le matériel informatique de pointe

Le matériel informatique n’est pas en reste. La nouvelle salle de formation de ST DIGITAL répond aux exigences d’une formation pointue sur des technologies également très pointues. La salle de formation est équipée d’ordinateurs HP dotés de 16 giga de RAM, un vidéo projecteur le tout chapeauté par un wifi à haut débit et peut accueillir jusqu’à 15 apprenants.

En rappel, ST DIGITAL est société de services en ingénierie informatique qui propose parmi ces métiers, la formation. ST DIGITAL est Gold partner Microsoft et Oracle et a également un partenariat avec l’éditeur SAP.

ST DIGITAL propose aussi le service d’Intégration de solutions informatiques et le conseil en transformation digitale.

Consulter nos prochains Bootcamp 

Bootcamp

Lieu Date

Oracle

Douala 19 Aout 2019

Certified Information System Manager (CISM)

Lomé

2 au 6 Septembre 2019

Certified Information System Security Professional (CISSP)

Cotonou 9 au 13 septembre 2019

Oracle

Lomé 21 Octobre 2019

Office 365

Abidjan

16 au 20 Septembre 2019

Office 365 Brazzaville

7 Octobre 2019

 

 

 

Securiser vos Machines Virtuelles Azure avec Azure Bastion

AZURE BASTION est un nouveau service PAAS que vous provisionnez dans votre Réseau virtuel. Il permet de se connecter de façon sécurisé en RDP/SSH a vos machines virtuelles hébergées sur Azure directement à partir du portail AZURE à travers un tunnel crypte en SSL et la bonne nouvelle vous n’avez plus besoin d’une IP Publique pour vous connecter à vos machines.

Faisons un peu d’histoire pour rappeller les bonnes pratiques de connexion a distance aux machines virtuelles Azure

AVANT AZURE BASTION

Avant Azure bastion il était habituel d’avoir toutes ses ressources dans un reseau virtuel et un reseau de management avec une machine (Jumpbox) qui est exposée sur Internet a travers une IP Publique pour gerer ses ressources . Une espèce de réseau de management

Ou de facon ideale vous etablissiez un VPN entre votre Système d’information local et votre reseau virtuel Azure . c ;est ce quon appelle la configuration Hybride comme sur l’image ci-dessous .

Si je veux gerer les ressources dans mon reseau de Production je me connecte a une Machine du managment subnet et a partir de la je peux aller vers mes ressources.

Ce n’est pas obligatoire Mais meme dans cette configuration On pourrait avoir pour une raison ou autre les machines du reseau de management exposees sur Internet a travers une IP Publique et donc un attaquant pourrait identifier cette IP publique et mener une attaque de type Brute Force pour compromettre le reseau de Management

Si vous faites bien les choses vous pourriez configurer un NSG (network Security Group ) avec filtrage sur les IP sources ou alors utiliser le JIT (Just in Time Administration).

Mais vous avez encore votre IP Publique exposee malgre toutes les precautions mentionnees plus haut. Une solution plus radicale serait de supprimer carrement cette IP Publique : C’est ca AZURE BASTION

Dans la deuxieme partie nous verrons plus en detail comment ca marche

 

Formation Oracle base de données 12c R2 à Douala et Lomé : Administration workshop Ed 3

Lundi 12 Août 2019, à Douala, Lundi 21 Octobre 2019 à Lomé, ST DIGITAL organise des sessions de formation Oracle Database 12c R2 : Administration Workshop Ed3.

ST DIGITAL, seul Centre Oracle en Afrique Centrale et de l’Ouest Approved Education Center lance le bootcamp Oracle sur l’administration des bases de données Oracle 12c R2. Vous êtes un concepteur de bases de données, un Ingénieur Support ou encore un administrateur technique…  ces Bootcamp sont faits pour vous. Inscrivez dès à présent sur info@st.digital et réservez votre place…

Présentation de la formation 

La base de données Oracle 12c R2 : L’atelier d’administration Ed 3 est conçu pour vous fournir une base solide en matière d’administration d’une base de données Oracle. Dans cette formation, vous allez acquérir une compréhension conceptuelle de la base de données Oracle et apprendre à gérer une base de données Oracle de manière efficace et efficiente.

Apprenez à :

  • Gérer une instance de base de données Oracle.
  • Configurez l’environnement réseau Oracle.
  • Créer et gérer des structures de stockage.
  • Gérer et déplacer des données.
  • Créer et gérer les utilisateurs.
  • Surveiller la base de données et gérer le rendement.
  • Créez et gérez des déploiements de bases de données en tant que service Cloud

 

Les bénéfices de la formation 

Vous allez bénéficier de cette formation en apprenant des informations détaillées sur l’architecture d’une instance de base de données Oracle et de base de données, ce qui vous permet de gérer efficacement les ressources de votre base de données. Vous allez apprendre comment créer un stockage de base de données des structures adaptées aux applications métier supportées par votre base de données. De plus, vous apprenez à créer et administrer la sécurité des bases de données pour répondre aux besoins de votre entreprise. Des informations de base sur la sauvegarde et la restauration est présentée dans cette formation pour fournir un temps de réponse acceptable aux utilisateurs et gérer efficacement les ressources, vous apprenez à surveiller vos activités de gestion de l’information et gérer le rendement.

 

Please wait...

S'abonner à la newsletter

Voulez-vous être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.