Comment réussir une migration de messagerie Zimbra vers Microsoft Exchange : Retour d’expérience

Nous allons commencer une série où nos experts feront un retour d’expérience dans le cadre d’un projet de Migration Zimbra -Exchange. Comment réussir une migration de plus de 3000 comptes ? Quels sont les pièges à éviter ?

Dans un projet de migration comme celui-ci il y a deux enjeux :

  • L’enjeu de continuité ou de rétablissement du service qui marchait avant ou qui marchait moins bien. (ENJEU #1):
  • L’enjeu du transfert de l’historique (ENJEU #2).

ENJEU #1:

  • C’est une bonne idée d’avoir un domaine de test et de valider les configurations sur le nouveau système avant , ca nous a beaucoup aide dans ce projet il y a eu très peu de configurations après le basculement des DNS pour rétablir le service . Surtout que chez notre client les services annexes impliquées (réseau et DNS ) on a pu les mobiliser avant et nous n’avions plus besoin d’eux pendant le basculement .

 

  • ENJEU #2

 

  • Il faut travailler sur la data avant . Le problème c’est que le client ne veux pas s’y attaquer et ca nous rattrape dans le projet de migration . Dans notre cas par exemple on s’est rendu compte que dans le serveur il y a plein de personnes qui sont parties de l’entreprise qui y avaient des données et comme on fait des exports de masse sur 500 mails exportes vous pouvez avoir la moitie en « déchets » alors que ce qui nous importe ce sont les mails actifs

 

Dans ce type de projet, il faut éviter de confondre Archivage et Migration parce que les deux n’ont pas la même finalité et les mélanger pendant le projet nous fait perdre le focus qui est celui de migrer au plus vite les données utilisateurs actifs. Dans notre cas le client voulait qu’on mène les deux chantiers ensemble.

Ca été une bonne idée après basculement de créer un enregistrement : oldmail qui pointe vers l’ancien serveur mail ca permet aux utilisateurs qui sont dans le rush de regarder rapidement un mail d’historique en attendant calmement la reprise de données.

  • Dans la mesure du possible il faut fixer le quota a importer , le client aura toujours tendance a dire prenez tout… mais c’est parfois parce qu’il n’y a pas de gouvernance au niveau de la Data et le faire va allonger la migration , parfois il ne sait pas évaluer le « tout ». Dans notre cas on au final 2 profils les top VIP on prend tout et les autres auront au moins 2 ans d’historique. Le reste sera archive. A suivre.